Dropbox Paper – l'enfant terrible de Google Docs et Medium

Cette semaine, j'ai eu la chance d'accéder à la béta du nouveau service en ligne lancé par Dropbox : Paper.

Pour le présenter rapidement, c'est l'enfant terrible de Google Docs et de Medium.

Intégré à Dropbox, Paper permet de consulter et créer des documents directement en ligne.

Son interface très épurée, se rapprochant de celle de Medium, peut surprendre et on se questionnerait presque sur son potentiel. Mais il ne faut pas se fier aux premières impressions. Paper est un outil puissant.

C'est d'abord un éditeur de texte. Mais pas question de barre d'outil hideuse en haut d'une zône de saisie. Paper propose une interface très propre, épurée et claire qui se concentre sur l'essentiel. On peut lire un document et l'éditer sur la même page. Les éléments apparaissant lorsqu'il en est besoin. Par exemple, en selectionnant un bout de texte, la barre de mise en forme apparait.

Mais outre la modification de style du texte, on peut faire des listes et des checklists, et intégrer des images et des galeries d'images. Même les émojis sont de la partie. Pour aller encore plus loin, on peut intégrer des éléments "riches" (comme une vidéo Youtube, un player Spotify ou un fichier Google Docs) directement dans le document. On peut même écrire du code. Sa syntaxe est reconnue et ses éléments sont mis en couleurs en live. Bluffant !

Après l'éditeur de contenu, la seconde force de Paper est son côté collaboratif.

Un document peut être partagé à une ou plusieurs personnes. A l'image de Google Docs, ces dernières peuvent éditer le document en même temps.

On peut organiser les documents dans des dossiers pour les partager ensuite à une certaine équipe. Imagine la facilité de travail entre les collaborateurs d'une entreprise.

Comme sur Medium, il est également possible de commenter des parties de texte. Le commentaire apparait en marge du document. Quoi, on peut aussi mettre des stickers animés ?! Rô.

Et il est même possible de notifier quelqu'un en mettant "@" suivi de son nom ou adresse web, directement dans le document. Pour attirer son attention sur une partie précise.

Bye bye Evernote

En ayant testé Paper ce weekend, je me suis rendu compte qu'il allait remplacer Evernote. Surtout que ce dernier commence à perdre de la vitesse et que je le trouve de plus en plus vieillissant.

Pour faire court, Paper m'a séduit. De part sa simplicité d'utilisation, qu'on connait bien avec Dropbox, et son potentiel.

Mais – et c'est un gros mais pour moi — je vais attendre un peu avant de migrer à 100% dessus. Pourquoi ? Parce qu'il n'y a pas encore d'application mobile pour ce service. J'espère qu'ils la sortiront rapidement.