Tu seras un bon titre, mon fils

Quand j’écris un article sur le blog, je bloque souvent sur son titre. Dois-je le faire racoleur ou SEO-friendly ?

Le prostititre

Ou « titre racoleur », c’est celui qui touche la curiosité. C’est typiquement le genre de titre qu’on retrouve dans la presse.

« Comment je suis passé de 0 à 1000 visiteurs en 3 jours »

Ouais, c’est de ça dont je parle.

L’ami du SEO

Le titre SEO-friendly va plutôt appâter le mot-clé. On ne peut pas se tromper sur le contenu de l’article qui l’accompagne.

« Tutoriel Photoshop : comment créer un carré rouge »

Du coup. Lequel choisir ?

D’un côté, on a le prostititre qui va titiller le lecteur, le poussant à aller voir plus loin pour nourrir sa curiosité. Il ne se retrouvera jamais dans les résultats de Google… mais il est très efficace sur les réseaux sociaux.

De l’autre, on a le titre SEO-friendly qui présente de manière succincte le contenu de l’article. Lui, va être parfait pour répondre à une recherche bien précise, mais n’est pas très sexy dans un flux Twitter…

Du coup !

Bah, on va choisir les deux. Et au lieu d’avoir les avantages et inconvénients de chacun, on ne va garder que les avantages.

Le titre SEO-friendly d’abord

Lorsqu’on écrit l’article, on va utiliser le titre SEO-friendly. Avec une bonne optimisation SEO de la page, il ressortira sur les recherches correspondantes.

Le prostititre

Par contre, lorsqu’on va partager cet article, on va remplacer ce titre pas très sexy par le prostititre, qui va racoler un max sur les réseaux sociaux.

Sur Twitter, on poste ce prostititre suivi du lien et de quelques #hashtags bien racoleurs.

Sur Facebook, on va mettre ce prostititre comme post suivi du lien.

Bref, tu as compris.

Ah, et n’hésite pas à poster plusieurs fois ton lien avec des prostititres différents pour voir lequel est le plus efficace sur ton audience.

PS : ouais, mon titre est un prostititre. M'en fou.